30/12/2012

Vous allez continuer à aimer Google

me-at-Google.jpgQui n'est pas utilisateur de Google ? Ce moteur de recherche est considéré comme le plus puissant au monde, il est utilisé par des millions de personnes chaque minute et fait l'objet de multiples développements. Nous n'allons pas entrer dans la polémique certes justifiée des données personnelles ou de la question du monopole (quoique... que donnera le moteur chinois Weibo dans quelques années ?). Ce qui nous intérresse aujourd'hui, ce sont les récents développements proposés par Google : la messagerie GMail a été redessinée, Google Drive a été introduit, les applications mobiles Google sont en plein boom, et bien sûr GooglePlus qui se veut le concurrent direct de Facebook mais sans l'égaler encore. On ne peut que le constater : les outils Google s'améliorent. 

Pourquoi cette recherche constante d'être le premier ? Exister ou disparaitre serait la réponse. La réelle concurrence pour Google vient des réseaux sociaux et notamment de Facebook. Mais elle vient aussi d'autres moteurs qui privilégient des langues différentes, tel le moteur chinois cité précédemment. Pour continuer à exister et à plaire à son public, Google est condamné à innover de manière constante.

Vous allez continuer à aimer Google.

Ce billet est inspiré de celui publié par Chris Betcher, blogger australien sur son blog Betchablog.

12:58 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : google, applications | | | | | |  Facebook

25/12/2012

L'art d'écrire une lettre : d'après un guide épistolaire datant de...1876

howtowriteletters.jpgParmi certaines habitudes qui résistent aux modes, celle d'écrire n'a pas dit son dernier mot. Bien sûr, il devient rare d'envoyer à ces amis ou ses parents de longues lettres ou des cartes postales (mais ceci est avantageusement remplacé par les blogs de voyage par exemple qui permettent de tenir tout un cercle social informé), les bons vieux télégrammes, missives de tous ordres, plis ou pneumatiques... sont envoyés aux oubliettes (là aussi, le SMS, le Texto ou le courriel ont pris leurs place). Les cartes de voeux, d'anniversaires sont maintenant numériques.

Le guide épistolaire donné en référence nous plonge avec délices dans une époque révolue (il en existe bien sûr de plus récents, et même d'actuels car toujours très utiles et utilisés). L'auteur, Westlake, indique que l'école néglige complètement cet aspect essentiel des rapports humains et sociaux, et on peut dire que cela n'a guère changé. Il mentionne que de nombreuses biographies ne pourraient être écrites sans l'étude des lettres envoyées par une personne à ses amis, ses relations (qu'adviendra-t-il lorsqu'il s'agira d'écrire des bibliographies dans le futur ? Garde-t-on aussi précieusement ses e-mails ?). Certaines lettres d'écrivains, d'hommes politiques ou d'artistes atteignent une valeur marchande non négligeable.

Il existe des manières diverses et variées de remercier, d'envoyer ses voeux, de dire quelque chose de manière déguisée... ce guide est inépuisable, et finalement, même si certaines formulations sont très datées ou délicieusement vieillies, il montre combien les relations épistolaires sont importantes et à ne pas négliger. 

Sur ce thème, voir l'excellent blog new-yorkais Brain Pickings

16:24 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lettre, règles d'écriture, relations humaines | | | | | |  Facebook

08/12/2012

Scriptorium : la presse suisse en cours de numérisation

C'est la Bibliothèque nationale à Berne qui pilote la majorité des projets de numérisation des journaux en Suisse, avec des partenariats publics et privés. Parmi ceux-ci :

- Schaffhauser Nachrichten,
- Il Grigione italiano,
- Le Nouvelliste, Feuille d'Avis du Valais, Le Rhône...

La BN est également partenaire du journal Le Temps qui propose les archives historiques de 3 quotidiens.

Le 7 décembre, le dernier en date des projets a été lancé, le Scriptorium, projet de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. une plateforme dédiée aux anciennes parutions des principaux journaux vaudois. La première étape de cet ambitieux  projet est la mise en ligne de l'ensemble des numéros de /24 Heures/ et de son ancêtre la /Feuille d'avis de Lausanne/, édités de 1762 à fin 2001. Soit plus d'un million de pages !

Le mouvement de numérisation de la presse suisse est bel et bien lancé !

22:52 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, suisse, numerisation, scriptorium | | | | | |  Facebook