09/11/2013

"Retour à la vie" ou l'histoire qui ressurgit

retour_a_la_vie.jpgLes Editions Alphil à Neuchâtel publient régulièrement des récits historiques autour de la dernière Guerre mondiale (mais pas seulement) ou des témoignages. Leur dernière publication est une histoire poignante qui retrace l'accueil en Suisse romande d'anciennes déportées françaises de la Résistance, soit plus de 500 femmes.

Les auteurs de "Retour à la vie. L'accueil en Suisse romande d'anciennes déportées françaises de la Résistance (1945-1947)", Eric Monnier et Brigitte Exchaquet-Monnier, nous livrent le fruit de 4 années de recherches: ils reconstituent pas à pas l'histoire de ces lieux d'accueil - 9 au total en Suisse romande - créés grâce au soutien constant de Geneviève de Gaulle, de l'Association des déportées et internées de la Résistance (ADIR) et d'un Comité d'aide suisse. L'ouvrage bénéficie d’une préface de l’historien suisse Marc Perrenoud et d’un avant-propos d’Anise Postel-Vinay, résistante, déportée et proche collaboratrice de Germaine Tillion et de Geneviève de Gaulle.

Des dédicaces sont organisées :

- jeudi 13 novembre à Château-d'Oex, à 18h15 au cinéma Eden (film, présentation du livre, signatures)

-le 20 novembre, dès 16h30, à la librairie Payot (4, pl. Pépinet) à Lausanne.
-samedi 14 décembre, à La Chaux-de-Fonds, librairie Payot, 10h30-12h
-dimanche 22 décembre, à Sion, librairie La Liseuse, 15h-18h

Brigitte Exchaquet-Monnier et Eric Monnier seront également présents à Paris les 23 et 26 novembre à la Fondation de la Résistance.

22:16 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : déportées, accueil, suisse | | | | | |  Facebook

Commentaires

Si aucun historien suisse n'a encore montré le rôle du colonel Roger Masson en faveur non seulement des Alliés mais aussi de la Résistance française, il n'en est pas de même d'un historien français, qui, il y a quelques semaines, lors d'une défense de thèse à Neuchâtel s'est exclamé (à peu près): incroyable, en France on aurait déjà érigé une statue pour Roger Masson et on l'aurait honoré.
Il s'agit de Robert Bellot historien et professeur
En Suisse ? Rien.

Ce sauvetage des femmes françaises de Ravensbruck s'est fait grâce aux contacts Masson - Schellenberg.

Il n'y a pas que la Résistance française, voyez aussi en Belgique:

Tout ceci permet d'apprécier le rôle majeur que notre région joua dans ces filières d'évasion vers la Suisse, filières, où, on le constate souvent, on retrouve parfois les mêmes hommes et les mêmes femmes qui, selon les circonstances et le moment, collaboraient avec les divers réseaux. Pour conclure, alors que certains se sont complus à dire tant de mal de la Suisse du temps de guerre , ces dernières années, il conviendrait de noter que tous ces efforts nés en Belgique ne réussirent souvent, dans l'ultime étape, qu'avec la collaboration active des services suisses...Une note datant de 1997 du Centre de documentation historique de l'Armée belge qui a eu l'occasion d'étudier les circuits empruntés précise notamment le rôle joué au passage de Veigy (Haute Savoie) par le lieutenant Richard (un pseudonyme) de l'armée suisse emmenant les "enfants" dans sa voiture chez Godfrin...et la note ajoute: "il apparaît que chaque réseau allié évoluant sur le territoire suisse était chapeauté par un officier suisse . Les services suisses leur délivraient un sauf-conduit, en échange de quoi ces réseaux livraient aux Suisses des informations sur les territoires occupés par les Allemands
ANSELOT Noël: La guerre des services secrets dans les 2 Luxembourg. Ed. Eole La Roche-en-Ardenne 2001
p. 171 - 172

Écrit par : Christian Favre | 10/11/2013

Grand MERCI à Jean-Philippe, avec lequel nous partageons le goût des bibliothèques et des archives, de mettre en lumière notre livre.
A son propos, nous nous permettons de vous signaler un article de Claude Zurcher paru dans NotreHistoire.CH http://www.notrehistoire.ch/article/view/1264/

Ajoutons quelques précisions au sujet des dédicaces : celles de Fribourg et Nyon ont déjà eu lieu. Outre Lausanne, signalé ci-dessus (où nous signerons aux côtés de Yitzchak Mayer qui a publié "La lettre muette" également chez Alphil http://www.alphil.com/index.php/auteurs/yitzchak-mayer/la-lettre-muette.html nous serons :
jeudi 13 novembre à Château-d'Oex, à 18h15 au cinéma Eden (film, présentation du livre, signatures)
samedi 14 décembre, à La Chaux-de-Fonds, librairie Payot, 10h30-12h
dimanche 22 décembre, à Sion, librairie La Liseuse, 15h-18h

Écrit par : Eric Monnier & Brigitte Exchaquet-Monnier | 10/11/2013

Les commentaires sont fermés.