17/07/2014

Les "Humanités" deviennent numériques

manuscrit.pngPeut-on voir un renouveau des sciences humaines et de la recherche dans ce domaine avec l'arrivée du numérique ? Des objets d'études (ouvrages, documents, notes...) au sens ou contenu difficilement exploitables - car abîmés par le temps - le deviennent maintenant grâce à la technologie numérique. Ainsi, il est possible de déchiffrer un document datant de plusieurs siècles qui a été brûlé ou déchiré, en analysant sur ordinateur le support dudit document où des traces d'écriture peuvent être retrouvées et transcrites.


Les algorithmes informatiques sont créés pour analyser et lire automatiquement des centaines de textes anciens écrits à la main. Jusqu'à présent, la recherche en informatique se concentrait sur la recherche optique de caractères dit OCR et non pas sur l'écriture humaine, difficile parfois à décrypter. C'est l'idée du projet "Transcriptorium" en cours de développement: projet européen en 4 langues (néerlandais, anglais, allemand et espagnol), bénéficiant du concours d'un consortium d'universités, il s'appuie sur la technologie de reconnaissance de texte manuscrit (HTR). La consultation du site Transcriptorium donne une excellente idée du potentiel de ce type de recherche.

De nombreux autres projets sont en cours, et un certain nombre ont été évoqués dans ce blog. Nous continuerons notre prospection dans ce sens.

Plus d'informations sur les "Humanités numériques" ou "Humanités digitales".

Suivez-moi sur Twitter @jpaccart

Image extraite du site Transcriptorium.

22:20 Publié dans Air du temps, Histoire, Projet collaboratif, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

Commentaires

Merci beaucoup. J'ai trouvé des informations très pertinentes sur le site du projet Transcriptorium.

Je vous souhaite une belle période estivale.

Écrit par : Kina Konto | 18/07/2014

Les commentaires sont fermés.