31/01/2015

La vie numérique des ados

ados.jpgQuel parent (ou quel adulte en général) ne se pose pas la question de la vie numérique des ados: sempiternellement connectés sur Internet, utilisant sans faiblir Snapshat, Instagram, Twitter et autre Facebook, ils pianotent sans arrêt sur leurs smartphones ou leurs laptops et échangent de manière continue avec leurs amis, copains et autres connaissances. Les médias sociaux semblent n'avoir aucun secret pour eux, ce qui en fait, n'est pas exact: nettement plus pragmatiques que les adultes, les ados se donnent entre eux les "recettes" pour mieux communiquer ou résoudre tel ou tel problème qui se pose à eux... C'est ce qui ressort d'un article publié sur l'excellent blog Ados 3.0  - que l'on ne saurait trop conseiller à qui veut mieux comprendre sa progéniture - intitulé "Quand les ados se posent des questions sur leur vie numérique". Voici un exemple intéressant parmi beaucoup d'autre, de cette ado qui pose la question suivante sur un forum: "Bonjour , alors vouala j’ai besoin d’aide , j’ai un Facebook mais le problème c’est que tous mes amies peuvent voir avec qui je suis amie a chaque fois quant il vont sur mon profil . Alors la question : est ce qu’on peut cacher avec qui ont n’aie amie a chaque fois svp !!". Un jeune "Youtuber" propose même « 10 choses à ne pas faire sur les réseaux sociaux » à diffuser largement !

suivez moi sur Twitter : @jpaccart

17:53 Publié dans Ados, Air du temps, Réseaux sociaux | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

25/01/2015

Internet nous rend-il narcissique ? L’avènement du Quantified Self (QS)

HomeBigIpadG6.pngN'avez-vous pas autour de vous de plus en plus d'amis, de connaissances ou de collaborateurs au travail qui jaugent leur état de santé à l'aune d'Internet ? Qui ne porte pas son bracelet connecté pour mesurer la distance qu'il effectue chaque jour en marchant, le nombre de pas, la durée et la qualité de son sommeil ? Dans le commerce, on peut acheter maintenant un body pour bébé qui surveille sa respiration, son rythme cardiaque et sa température ; ou un bracelet qui indique, selon le type de votre peau, s’il faut remettre de la crème solaire ; également une fourchette qui mesure les quantités et le rythme des bouchées...

Il s'agit en fait d'une démarche appelée "Quantified Self (QS)" ou "mesure de soi" en bon français, démarche qui repose sur trois dispositifs interconnectés : des applications mobiles pour Smartphone, des objets de la vie quotidienne munis de capteurs (balance, podomètre, montre...) et des sites web dédiés à la conservation et au partage de ces mesures.

Marché en pleine expansion avec un bel avenir devant lui, puisque les analystes prévoient qu'il rapportera quelque 26 milliards de dollars en 2017... Pour quels publics ? Les sportifs bien sûr, mais aussi la santé en général donc potentiellement tout un chacun : Tactio est l’application santé la plus téléchargée du monde avec 3,6 millions d’utilisateurs... D'aucuns voient aussi dans cette démarche de mesure de soi un narcissisme dû à Internet.

 

Illustration : page d'accueil du Groupe Santé Tactio 

Plus d'informations avec l'article "La mesure de soi: un marché en pleine expansion" publié sur Paris-Normandie.fr le 22 janvier 2015

Suivez moi sur Twitter : @jpaccart

 

 

17:54 Publié dans Air du temps, Technologie, Temps | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | |  Facebook

18/01/2015

Voyager autrement avec la plateforme collaborative Bookbedder

bookbedder-logo.pngDifficile de lutter contre les mastodontes de la réservation d'hôtels en ligne tels Booking.com ou Hotels.com. Des agences de voyages de renom telle Kuoni abandonnent d'ailleurs une partie de leurs offres de services à cause de cette concurrence.

Une start up suisse installée à l'Ecole hôtelière de Lausanne lance Bookbedder, plateforme collaborative originale pour réserver des nuits d'hôtels : sa spécificité me direz-vous ? Bookbedder est la seule plateforme qui a un programme de fidélisation basée sur vos réservations et celles de vos amis. Le plus d'amis vous invitez, plus vite vous gagnez des nuits gratuites. Bookbedder est collaborative et compte donc sur sa communauté de membres pour passer le mot. 300'000 hôtels sont référencés dans Bookbedder et proposent des prix intéressants. La version du site est actuellement une version beta, et vous pouvez obtenir une invitation en cliquant sur "Register" en complétant votre profil ! 

Retrouvez-moi au quotidien sur Twitter: @jpaccart 




19:42 Publié dans Projet collaboratif, Suisse, Technologie, Temps, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

11/01/2015

Les bibliothèques après Charlie

vignette.gifLes bibliothèques existent pour fournir un accès facilité à l'information, à la culture, à la science, aux loisirs, indifféremment. Elles s'adressent à toutes et tous, à tous les âges, sans distinction de sexes, de religions, de nationalités. Elles achètent des romans, des documentaires, des bandes dessinées, des films, de la musique... souhaitant représenter tous les courants d'opinions. Elles constituent un vrai lien social dans la ville. Elles participent au quotidien à la démocratie, à l'éducation, à la formation.

Après Charlie, que peuvent faire les bibliothèques ? Quelques réponses nous viennent de David Lankes, bibliothécaire américain:

- fournir un endroit sûr pour parler des récents événements tragiques à Paris et de la liberté d’expression.

- permettre aux gens de lire Charlie Hebdo.

- organiser des rencontres et forums sur la liberté d’expression et la démocratie.

- organiser un événement représentatif des différentes croyances et confessions.

- accueillir des ateliers avec des psychologues et des parents sur comment parler aux enfants des événements.

Certaines bibliothèques organisent déjà des expositions en lien avec Charlie Hebdo.

#jesuischarlie

Voir la traduction du texte de David Lankes 

21:45 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

06/01/2015

"Tü, ta too: L'Oreille en voyage" s'arrête à Genève

05-phonotheque-dsc4286-gr-jpg.jpgLa Phonothèque nationale suisse  installée à Lugano collecte tout ce qui concerne le patrimoine sonore suisse: à quels sons reconnait-on la Suisse ? Quelques exemples : le son du cor des Alpes ou le grincement du tram à Berne ; ou la voix du clown Dimitri . La Phonothèque répond aussi à des questions du type:  dans quelle tradition musicale s’inscrivait, en 1903, le plus ancien quatuor à cordes de Suisse ? Que serait le jazz sans le Festival de Willisa? etc...

Une exposition itinérante qui porte un beau nom "Tü, ta too: L'Oreille en voyage" - permet de découvrir ces spécificités et elle s'est arrêtée à la Maison Tavel jusqu'au 15 mars 2015. Toutes sortes d'activités, pour les grands et les petits, sont proposées autour du son: composer son propre concert, reconnaître des voix célèbres, associer une musique à une année particulière... 

A découvrir donc, mais surtout à entendre et écouter...!

Copyright Phonothèque nationale suisse et Musée national suisse

17:20 Publié dans Air du temps, Exposition, Genève, Son, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook