18/09/2015

Une pièce dite de Shakespeare ("Le double mensonge") analysée par ordinateur

William.jpgEn 2010 déjà, la presse anglophone et francophone faisait état d'une pièce "retrouvée" de Shakespeare, "Le Double mensonge" ("The Double Falsehood"). Un des spécialistes de l'auteur, Brean Hammond, affirmait que Shakespeare s'était associé pour l'écrire avec John Fletcher avec qui il avait déjà travaillé sur "Henry VIII" et "Les deux nobles cousins".

Suspense insupportable depuis trois siècles, très British finalement, et que nombre d'auteurs de romans policiers pourraient reprendre à leur compte...

Mais récemment, l'affaire est relancée dans un article de Melissa Healy du Los Angeles Times paru le 18 septembre s'appuyant sur une étude réalisée par deux chercheurs de l'Université d'Austin au Texas : leur étude est à la fois psychologique et informatique avec l'analyse exhaustive du texte par ordinateur. L'utilisation de la technique dite "Stylometry" permet de réaliser des mesures sur des millions de phrases afin d'analyser les redondances, le style, les termes employés et leur répétition, la place de ceux-ci dans une phrase, etc. Cette technique est utilisée également pour analyser les textes suspectés de plagiat.

Selon les auteurs de l'étude, Ryan L. Boyd and James W. Pennebaker, "le Double mensonge" est bien signée Shakespeare. Ils arrivent à cette conclusion après l'analyse par ordinateur de 54 pièces de Shakespeare et un certain nombre d'autres pièces d'auteurs de l'époque.

Jean-Philippe Accart

Suivez-moi sur Twitter : @jpaccart

13:36 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Ecriture, Histoire, Langues, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.