29/09/2015

Les portraits au quotidien de Stefan Meyer

meyerphoto.jpgStefan Meyer est photographe - et semble-t-il un bon photographe - dont le souci est de faire partager une rencontre, un moment entre des personnes qui ne se connaissent pas forcément. L'idée a germé dans son esprit en rentrant d'un voyage: contrairement à d'autres pays ou d'autres cultures, les Occidentaux, et les Suisses en particulier, ne se parlent plus dans la rue, les transports publics ou autres lieux. La technologie, faite pour partager, crée plus d'individualisme que jamais.

"A Portait of a Day" est le projet en cours de Stefan Meyer : non content de prendre une photo par jour, il nous livre dans son blog un moment d'échange avec la personne portraitisée. La rencontre du 28 septembre, Stefan Meyer, la décrit avec des mots simples et forts. "La vie n'est pas toujours simple" et la femme qu'il interview, Gardana, le dit avec ses mots à elle. Toute une vie derrière un portrait, une photographie, une vie que l'on devine ou perçoit.

Une belle leçon d'humanité.

Jean-Philippe Accart

Voir le site de Stefan Meyer

16:10 Publié dans Photographie, Suisse, Technologie, Temps, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

18/09/2015

Une pièce dite de Shakespeare ("Le double mensonge") analysée par ordinateur

William.jpgEn 2010 déjà, la presse anglophone et francophone faisait état d'une pièce "retrouvée" de Shakespeare, "Le Double mensonge" ("The Double Falsehood"). Un des spécialistes de l'auteur, Brean Hammond, affirmait que Shakespeare s'était associé pour l'écrire avec John Fletcher avec qui il avait déjà travaillé sur "Henry VIII" et "Les deux nobles cousins".

Suspense insupportable depuis trois siècles, très British finalement, et que nombre d'auteurs de romans policiers pourraient reprendre à leur compte...

Mais récemment, l'affaire est relancée dans un article de Melissa Healy du Los Angeles Times paru le 18 septembre s'appuyant sur une étude réalisée par deux chercheurs de l'Université d'Austin au Texas : leur étude est à la fois psychologique et informatique avec l'analyse exhaustive du texte par ordinateur. L'utilisation de la technique dite "Stylometry" permet de réaliser des mesures sur des millions de phrases afin d'analyser les redondances, le style, les termes employés et leur répétition, la place de ceux-ci dans une phrase, etc. Cette technique est utilisée également pour analyser les textes suspectés de plagiat.

Selon les auteurs de l'étude, Ryan L. Boyd and James W. Pennebaker, "le Double mensonge" est bien signée Shakespeare. Ils arrivent à cette conclusion après l'analyse par ordinateur de 54 pièces de Shakespeare et un certain nombre d'autres pièces d'auteurs de l'époque.

Jean-Philippe Accart

Suivez-moi sur Twitter : @jpaccart

13:36 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Ecriture, Histoire, Langues, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

13/09/2015

Mon club de lecture sur mon smartphone ou la "lecture sociale"

lecturesociale.jpgLes fameuses "Apps" qui vous permettent de consulter rapidement vos sites favoris sur votre smartphone se développent dans de nombreuses directions. Un des tendances actuelles est la multiplication des applications de lecture sociale. La "lecture sociale" me direz-vous ? : elle explose dans plusieurs directions, la plus connue étant la "recommandation" (Amazon, les libraires en ligne ou les catalogues de bibliothèques proposent des suggestions de lecture à partir de vos choix et de celui de personnes ayant des goûts équivalents). Des blogs personnels sont également prescripteurs ou des éditeurs tel Hachette avec MyBoox et Lecture Academy.

Ainsi, la littérature entraine un phénomène de sociabilité appelé auparavant "clubs de lecture", ceux-ci prenant une autre dimension avec le Web social. De nombreuses startups se lancent à l'heure actuelle dans ce domaine : Glose propose par exemple 600 000 livres numériques en anglais à partager avec son réseau (lancement prochain en France) ; Booxup ou la mise en relation de personnes ayant les mêmes goûts littéraire grâce à la géolocalisation ; Bookweather ou le calcul de la température d'un livre selon son taux de partages.

Et le phénomène n'est pas près de s'arrêter. Qui a dit que l'on ne lisait plus ?...

Jean-Philippe Accart 

18:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

03/09/2015

Si vous ne savez pas quoi lire, suivez les conseils des "Booktubers"!

booktube.jpgAvec la rentrée littéraire 2015, déferlent des centaines de nouveaux ouvrages dans les vitrines ou sur les sites des librairies. Selon Culturebox589 romans français et étrangers sont publiés cette année en France entre la mi-août et fin octobre...

Comment s'y retrouver ? Bien sûr, votre libraire favori ou votre revue préférée vous permettent de vous orienter. Mais il existe une autre manière d'être averti en suivant les conseils des "Booktubers"... Contraction des mots "book" et "YouTube", un "Booktuber" c'est vous et moi c'est-à-dire tout un chacun qui se filme en train de commenter une lecture récente, et qui diffuse ensuite la vidéo sur Youtube. Comme sur tout réseau social, il es possible de s'abonner à votre (ou vos) Booktubers préférés, même si le phénomène est plus anglo-saxon que francophone. Les vidéos des 4 plus grands booktubers anglo-saxons (polandbananasBOOKSjessethereader ou katystatic ) ont été visonnées plus de 12 millions de vues et comptent 200 000 abonnés...

Ce n'est donc pas un "petit" phénomème, mais une tendance actuelle du Web.

Quelques Booktubers:

Jean-Philippe Accart

+ d'informations dans cet article de la revue Archimag