25/10/2015

Le plagiat universitaire selon Michelle Bergadaà

plagiat_size1.jpgDepuis plus de dix ans, Michelle Bergadaà, professeur à l'université de Genève, fait oeuvre d'explication du phénomène du plagiat, qui touche de plein fouet les domaines académiques et universitaires  (et également politiques suite à plusieurs scandales de fraudes dénoncés dans la presse). Lancé en 2004, elle anime le site de recherche collaborative responsable.unige.ch qui compte actuellement plus de 25 000 abonnés.

La publication de son dernier livre "Le Plagiat académique. Comprendre pour agir" (Ed. L'Harmattan) apparait comme essentielle dans le paysage actuel pertubé de l'information et d'Internet: les étudiants, et peut-être parfois les enseignants - ne sont finalement pas assez armés par rapport aux fausses informations qui circulent sur le Net, à ce qui est repris d'un texte ou non, à ce qu'il faut véritablement citer.

D'emblée, l'auteur nous avertit et insiste sur la gravité du plagiat qui peut avoir de nombreuses conséquences, notamment sur un plan juridique (chap. 1.), puis détaille l'évolution du comportement plagiaire (il n'est pas rare qu'une thèse de doctorat soit copiée dans son intégralité) (chap. 2). Les profils de plagieurs (manipulateur ; fraudeur ; bricoleur ; tricheur) nous montrent les comportements différents face au plagiat: le besoin de normes, d'éthique, se révèle alors primordial (chap. 3). Et enfin, un chapitre en forme de slogan "Quand parler c'est agir" (chap. 4) qui insiste sur le fait qu'il faut se confronter au plagiat, engager les acteurs académiques et avoir le courage des mots.

Jean-Philippe Accart

19:14 Publié dans Accès à l'information, Fraude, Plagiat, Université | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

18/10/2015

L'an 2000 tel qu'il était vu en 1900

800px-France_in_XXI_Century._School.jpgLe XIXè siècle a eu ses grands visionnaires et précurseurs, et à l'aune des grandes découvertes scientifiques et de l'industrialisation en cours, certains ont réussi à prévoir ce qu'ils pensaient être le monde futur : parmi ceux-ci, le Français Jean-Marc Côté dessinent en 1899 une série de 11 cartes postales qui imaginent le monde de l'an 2000.

Même si certaines de ces illustrations prêtent à sourire, elles n'en sont pas moins intéressantes. Il dessine un monde où nous prenons donc le sous marin-bus tracté par une baleine, où les parties de croquet se jouent sous l’eau, où les poules font du toboggan et où la pêche à la mouette en scaphandre est LE sport tendance à la mode. Et où l'enseignement à l'école passe par un casque sur la tête... 

Voir les illustrations de Jean-Marc Côté

Jean-Philippe Accart

22:25 Publié dans Histoire, Humour, Technologie, Temps, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

10/10/2015

Savez-vous rechercher sur Google ?

idee.jpgC'est le titre d'un post de Cédric Jeanblanc du 22 septembre sur le blog "Marketing & Innovation" : il nous rappelle à juste titre que tout un chacun, vous, moi, vos enfants ou votre grand-mère sommes persuadés que rien n'est plus facile que d'utiliser Google. En effet, quelques mots sont nécessaires pour obtenir des résultats... et beaucoup se suffisent de ceux-ci. Il est même connu que seule la première page de résultats est consultée...

La plupart des recherches sont donc superficielles, et donnent des résultats corrects quand il s'agit de chercher un hôtel, organiser un voyage, se procurer un billet de train ou commander des vêtements en ligne. Mais dès lors qu'il s'agit d'aller un peu plus loin, le moteur de recherche nous noie sous une pluie de résultats ou il ne trouve rien de pertinent. Il y a cependant des moyens de faire des recherches mieux ciblées en utilisant ce que Google lui même offre grâce à la "Recherche avancée" ou à différents filtres.

Cédric Jeanblanc propose d'utiliser ce que l'on appelle des opérateurs pour limiter au mieux une recherche, notamment pour la restreindre avec les guillemets (indiquant que vous recherchez exactement cette expression) ou l'exclusion avec le signe - si vous souhaitez exclure telle ou telle notion. L'opérateur OR (OU) permet d'élargir une recherche, alors que l'opérateur AND (ET) croise les notions entre elles (Google l'utilise d'ailleurs de manière implicite quand vous faites une recherche. Bref, suivez les conseils de C. Jeanblanc et vous n'en serez que plus satisfait !

Jean-Philippe Accart

Retrouvez-moi sur Twitter: @jpaccart

Pour aller encore plus loin avec Google :

- "Vos recherches avec Google" de Bruno Bernard Simon

- "Net Recherche" de Véronique Mesguisch

- "Le Métier de documentaliste" de Jean-Philippe Accart

 

17:46 Publié dans Accès à l'information, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook