09/01/2016

Grandir connectés !

grandir.pngS'il est un sujet qui concerne la société dans son ensemble, le milieu éducatif, les parents et les jeunes eux-mêmes, c'est bien celui des jeunes générations face à la recherche d'information et à l'environnement numérique.

Les études - officielles, ministérielles, européennes - sur le sujet foisonnent et sont régulièrement en tête des résultats sur les réseaux sociaux. Il n'est guère étonnant que le monde des adultes se penche sur cette population étrange, avec de non moins étranges habitudes, que sont les adolescents : leur aptitude générale à naviguer dans le monde d'Internet est toujours bluffante et surprenante, au point qu'ils semblent être tous nés avec un téléphone portable à la main... Mais au final, est-ce réellement le cas ? Sont-ils si à l'aise face à Internet ? Savent-ils vraiment chercher l'information ?

Anne Cordier, maître de conférences en SIC à l'université de Rouen, nous livre des réponses à ces questions suite à une recherche menée auprès d'une population de jeunes entre 11 et 17 ans qui semble ne pas se reconnaitre dans la dénomination "Digital Natives" ou celle de "Génération Google". Son ouvrage, "Grandir connectés. Les adolescents et la recherche d'information" (C&F Editions), est le fruit d'une observation directe des pratiques de consultation, de recherche et de lecture d'un certain nombre d'adolescents. Et ce n'est pas le moindre intérêt de cet ouvrage, didactique, bien écrit et étayé par des entretiens qui révèlent que le monde numérique est encore pour beaucoup un continent à découvrir. Bref un ouvrage qui devrait être une aide précieuse pour les professionnels de l'information eux-mêmes - notamment les professeurs documentalistes en contact direct avec les adolescents. 

Jean-Philippe Accart

Voir aussi la présentation de l'ouvrage sur YouTube par son auteur

14:40 Publié dans Accès à l'information, Ados, Air du temps, Bibliothèque, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

Commentaires

Tout aussi important, sinon plus, serait la recherche d'une solution à la misère des adolescents qui passent leur journée (et souvent une partie de la nuit) à être connectés pour regarder des images sans intérêt fournis par youtube et autres sites. Sans intérêt pour leur développement intellectuel et culturel, car l'intérêt de quelques milliardaires qui ont mis en route ces sites est évident.

Écrit par : Mère-Grand | 10/01/2016

Les commentaires sont fermés.