08/04/2018

La vie sur abonnement ou comment nous rendre captifs

prime.jpgPetit à petit, la vie quotidienne s'organise en fonction de personnes ou de machines qui pensent pour nous : même sans le savoir, nous sommes abonnés au travers de nos emails à un grand nombre de sites qui proposent des marchandises, des mises à jour logicielles obligatoires, des produits et auxquels il est parfois difficile de nous... désabonner. C'était le thème de l'émission Medialog de la RTS du samedi 7 avril : les exemples donnés sont édifiants et nous font mieux comprendre notre dépendance de plus en plus grande à des sociétés telles que Microsoft, Spotify ou Amazon (qui arrive bientôt en Suisse avec son abonnement Prime). L'exemple du streaming (en s'abonnant pour quelques euros par mois à un site fournisseur de musique) est particulièrement révélateur et fait que nous ne possédons pas ce que nous écoutons sur abonnement. La bonne vieille collection de disques ou de CDs n'est-elle qu'un souvenir, même si les disques vinyl reprennent du poil de la bête ?

Tout se loue actuellement, du bien matériel à la culture (de plus en plus de livres sont accessibles en streaming également). Les abonnements à des sites nous sollicitent constamment et conditionnent une manière de vivre de plus en plus orientée par un nouveau modèle économique qui vise à nous rendre captifs.

Jean-Philippe Accart

 

Commentaires

La société se liquéfie. Tout ne devient que flux. Et c'est une opportunité merveilleuse pour donner du boost à une économie durable par la modification de nos habitudes de consommation.
Ce qui importe c'est de pouvoir jouir des produits et des services mais pas de les posséder. Bientôt acheter une voiture sera une aberration.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/04/2018

Répondre à ce commentaire

C'est article est juste et me fait m'interroger. Sur la difficulté que représente le fait, non pas de posséder un bien culturel, mais le fait qu'il soit dématérialisé... J'ai un peu de mal à ne pas avoir en main le support CD, DVD, livre...Question de génération...

Écrit par : Agnès Ouraeff | 09/04/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour

Lorsque vous dites "nous", vous faites un peu comme la RTS (Rochebin surtout)...

Mais c'est qui "nous"...Vous ?

Écrit par : absolom | 09/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.