08/11/2018

Le livre a-t-il un avenir... numérique ?

biblio_numerique_image-1269530748.jpgIl y a une dizaine d'années, la mort du livre papier est annoncée au profit du livre numérique : les liseuses rencontrent le succès et Google se lance dans la numérisation de livres à grande échelle. Les différents intermédiaires de la chaîne du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires notamment) n'ont plus qu'à chercher un autre emploi.

En 2018, rien de ce qui était annoncé n'a eu lieu, ou en tous les cas, pas avec l'ampleur prévue. Si le livre numérique (e-book) prend une certaine part de marché, le livre physique en conserve une très large majorité (95 %, en volume comme en chiffre d’affaires selon une étude GfK pour l'édition francophone). C'est ce que constate également les principaux éditeurs américains tels Macmillan, Simon & Schuster ou Penguin Random House. Amazon ouvre même des librairies aux Etats-Unis. De nouvelles librairies privées s'ouvrent à Paris ou en province. Les bibliothèques n'ont pas fermé leurs portes, de nouvelles sont construites de par le monde.

A quoi cela est-il dû ? De nombreuses raisons peuvent être avancées, mais d'après Anne Mangen, chercheuse au Centre sur la lecture de l'université de Stavanger en Norvège, qui a réalisé plusieurs enquêtes comparatives entre lecture sur papier et lecture sur liseuses, "la lecture sur papier est plus empathique, et permet une meilleure immersion dans la narration". De plus "les étudiants qui lisent des textes imprimés obtiennent de meilleurs résultats".

Jean-Philippe Accart

voir aussi l'article paru dans Le Monde du 28 septembre 2018 : "Gutenberg vit encore"

illustration extraite du site "Du temps pour le livre numérique"

Commentaires

J`ai toujours beaucoup lu mais bien plus encore depuis que j`ai une liseuse. Avantages: taille des lettres modulable a souhait (avec l`age, ca compte), éclairage de la page idéale, encombrement réduit, facilité a passer d`un livre a l`autre lors de la lecture (je lis en général deux ou trois livres parallelement), possibilité de télécharger plein de livres gratuits (dont ceux de bibliotheques publiques) et, en cas d`achat de livre, économie non-négligeable sur le prix. Aujourd`hui je serai bien embeté de devoir me passer de ma liseuse.

Écrit par : Jean Jarogh | 09/11/2018

Répondre à ce commentaire

Moi également, j'ai toujours beaucoup lu, mais qu'on ne me parle pas de liseuse! Le bon vieux livre, lorsque je lis pour mon plaisir, est mon meilleurs ami! Il est tactile, il est odorant, il est plaisant, et si la reliure lâche, comme avec un livre de poche mal collé, je la recolle! C'est pourquoi, si j'emporte mes livres en voyage, je prends aussi un pot de colle! Par ailleurs, j'aime aussi les recouvrir d'une feuille de plastique transparent autocollante, cela les protège. J'ai, depuis le temps, acquis une technique très perfectionnée! Alors, à quoi bon une liseuse? Le seul point positif que j'y vois, c'est la possibilité de modifier la taille des caractère, sinon, peu enchanté de lire à l'écran... Ce que je fais toutefois dans le cadre professionnel uniquement.
Cordialement, Jacques Davier

Écrit par : Jacques Davier | 12/11/2018

Répondre à ce commentaire

Taille des caractèreS, bien sûr!
Jacques Davier

Écrit par : Jacques Davier | 12/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.