09/06/2017

WonderAlp, le cabinet de curiosités au 21è siècle

dragon.jpgDébut 2016, je relatais le lancement de l'application WonderAlp dans ce blog, sorte de "cabinet de curiosités" nouveau style et tendance geek. Non content de cette expérience originale, l'expérience est étendue à un site web en trois langues (F-D-E), site web qui permet de mieux se rendre compte de ce que peut être un cabinet de curiosités.

Réalisé à partir de livres de voyages anciens dans les Alpes, WonderAlp montre des images de dragons, fossiles, cristaux, plantes, animaux ou phénomènes naturels, et donne une "vision de la nature à la fois rationnelle et merveilleuse, savante et populaire". Entre les 16è et 17è siècles, la science était émerveillée par la nature. Le site est organisé en trois espaces (Les dragons des Alpes, Fossiles et cristaux, Des plantes aux paysages), et présente de nombreux objets découverts lors des premiers voyages dans les Alpes.

Partez à la découverte des Alpes sous un angle original et explorez une autre histoire des savoirs sur cette région.

Jean-Philippe Accart

Voir sur YouTube les vidéos de lancement :

- WonderAlp. Une science émerveillée. Les Alpes et la culture de la curiosité https://youtu.be/7XdFgTq55bA 

- WonderAlp. Wonder and Science. The Alps and the Culture of Curiosity https://youtu.be/5gmj8a08Fjw

- WonderAlp. Eine staunende Wissenschaft. Die Alpen und die Kultur der Wissbegier https://youtu.be/M4QYUlcGP9c

 

 

10:51 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Archives, Faune, Flore, Histoire, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

21/04/2017

Madame de Staël entre dans La Pléiade

stael.jpg2017 est l'année du bicentenaire de la mort de Germaine de Staël, et cet événement est célébré à la fois en France et en Suisse. Très célèbre dans toute l'Europe à son époque pour défendre le rôle et la condition des femmes dans la société, elle est née à Paris en 1766 d'un père genevois, Jacques Necker (alors ministre des Finances de Louis XVI) et d’une mère vaudoise, Suzanne Curchod qui tenait un salon littéraire à Paris et recevait Diderot. Baignée par l'esprit des Lumières, elle écrit de nombreux ouvrages, essais et romans : De l'Allemagne ; Delphine ; De la littérature ; Corinne ou l'Italie...

Peu appréciée par Napoléon (et réciproquement), elle se réfugie alors au Château de Coppet qu'elle hérite de son père et continue à écrire. Esprit libre, moderne et sensible, elle est une des rares femmes à entrer dans La Pléiade.

Cet anniversaire est l'occasion d'un certain nombre de manifestations à Coppet, à Paris. Mme de Staël sera notamment interprétée par l'actrice Brigitte Fossey, au cours d'une pièce de théâtre retraçant sa confrontation avec Napoléon.

Jean-Philippe Accart

Madame de Staël, Œuvres, édition de Catriona Seth avec la collaboration de Valérie Cossy
Parution le 20 Avril 2017
Bibliothèque de la Pléiade, n° 621

Bicentenaire Mme de Staël, Château de Coppet et Paris, d’avril à juillet. www.festivaldestael.ch 

15:23 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Archives, Ecriture, Genève, Histoire, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

10/03/2017

L'EPFZ et le storytelling avec Explora

illustration_reinette-1600x4800.jpgVous connaissez le storytelling ou communication narrative ? "Le storytelling est littéralement le fait de raconter une histoire à des fins de communication. Dans un contexte marketing, le storytelling est le plus souvent le fait d’utiliser le récit dans la communication publicitaire". * La technique du storytelling doit normalement permettre de capter l’attention et de susciter l’émotion.

La bibliothèque de l'EPFZ (Ecole polytechnique fédérale de Zürich- ETH) vient de lancer sa plateforme de storytelling Explora (en anglais et en allemand). La particularité à souligner de cette plateforme est qu'elle permet d'utiliser les collections graphiques de la bibliothèque et de créer des histoires à partir de celles-ci: les premières histoires reprennent par exemple les collections imprimées concernant la faune et la flore avec de magnifiques illustrations ; ou illustrent des évolutions technologiques comme les capacités de stockage de l'information. La prochaine histoire prévue pour juin décrira le pouvoir du marbre dans l'architecture. Il est possible d'obtenir plus d'informations en contactant l'EPFZ.

Jean-Philippe Accart

* Définition "L'Encyclopédie illustrée du marketing"

Illustration provenant des collections de la bibliothèque EPFZ "Reinette Baumann"

14:40 Publié dans Accès à l'information, Archives, Bibliothèque, Ecriture, Faune, Flore, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

07/10/2016

Code Voynich : le plus mystérieux des manuscrits va-t-il (enfin) livrer ses secrets ?

voynich.jpgEn 2017, la maison d'édition espagnole Siloe à Burgos sera le premier éditeur à publier l'un des manuscrits les plus mystérieux de tous les temps, le célèbre Code Voynich (du nom de son découvreur en 1912 en Italie, l'antiquaire Wilfrid Voynich). Il sera diffusé à 1 000 exemplaires et chaque reproduction vendue entre 7.000 et 8.000 euros. Près de 300 acheteurs ont déjà réservé un exemplaire.

Enigmatique comme une intrigue d'un roman d'Umberto Eco, ce manuscrit médiéval n'a jamais pu être déchiffré, même par les plus grands cryptographes. Il mélange des mots, des images, des plantes, des animaux. Attribué à Leonard de Vinci, (mais la datation au carbone 14 du vélin montre qu’il a été fabriqué entre 1404 et 1438), il est la propriété de la bibliothèque Beinecke, de l'université Yale aux Etats-Unis, une des plus riches bibliothèques patrimoniales du monde. 

18 mois vont être nécessaires pour fabriquer le premier fac-similé de ce manuscrit de 200 pages, guère plus grand qu'un livre de poche. Le processus a débuté en avril dernier. Le papier utilisé par Siloe a été traité d'une façon particulière pour ressembler au vélin d'origine. La diffusion à une plus grande échelle de ce manuscrit permettra peut-être de le déchiffrer ?

Jean-Philippe Accart

Ill. et pour en savoir plus, suivre ce lien

13:08 Publié dans Accès à l'information, Archives, Bibliothèque, Ecriture, Faune, Flore, Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

05/07/2016

Frankenstein à Genève

shelley.jpgLa Fondation Martin Bodmer offre à voir une passionnante exposition sur Mary Shelley et son célèbre héros Frankenstein*, roman qu'elle rédigea en partie à Genève en 1816, soit il y a exactement 200 ans. Elle a 19 ans à cette époque, elle est encore la jeune Mary Godwin et la première question qui vient à l'esprit est : "Comment une jeune fille vivant dans un endroit aussi charmant qu'une belle villa patricienne - la villa Diodati ** - sur les bords du lac Léman a-t-elle pu inventer un tel personnage ?". La réponse se trouve certainement dans l'exposition elle-même, ainsi que dans une série de manifestations qui ont lieu de façon concomitante à la Fondation Brocher, au Château de Chillon (qui présente une autre exposition "Byron is back !), à l'Université de Genève et aux Cinémas du Grütli.

Le choix d'une telle exposition à Genève apparaît bien sûr comme une évidence. Un autre élément est le fait que ce roman, Frankenstein, est maintenant intégré dans la littérature mondiale que la Fondation Bodmer a pour objectif de répertorier dans sa collection "Weltliteratur". Intemporel de par ses accents humanistes - plus importants en réalité que sa partie "horrifique" - ce roman est certainement à relire et méritait bien une telle exposition pour en comprendre la genèse.

Jean-Philippe Accart

* Exposition jusqu'au 9 octobre 2016

** La villa Diodati est célèbre pour avoir eu comme hôtes Lord Byron, Percy Shelley et Mary Shelley. Elle est bien culturel suisse d'importance nationale

14:59 Publié dans Exposition, Genève, Histoire, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

15/06/2016

Mémoire et numérique : les archives en Suisse

archivesCH.jpgMémoire et numérique, passé et présent, archives et Suisse sont des mots-clés qui résument ce livre de Gilbert Coutaz, directeur des Archives cantonales vaudoises. Qui mieux que lui pouvait entreprendre un tel ouvrage de synthèse sur des thèmes aussi essentiels de nos jours ? Gilbert Coutaz est en effet observateur et acteur dans ce domaine depuis de nombreuses années, il est à l'origine d'avancées importantes, avec le souci de transmettre savoirs et connaissances acquises notamment en enseignant à l'université (Lausanne, Berne...).

A la croisée de nombreux chemins qui sont finalement ceux de nos vies (de notre naissance à notre mort, nos vies sont consignées, archivées, que ce soit sous forme papier et maintenant numérique) , l'auteur entreprend une plongée dans l'histoire des archives en Suisse qu'il dépeint comme étant entre fédéralisme et universalité.  Les archives sont bien entendu privées, mais également publiques (comme le furent les travaux de la Commission Bergier encore dans toutes les mémoires) et l'archiviste est au coeur de nombreuses transitions actuelles, même si nous n'en avons pas toujours conscience. G. Coutaz conclut cet excellent ouvrage (plus riche que ce qui en est dit ici) sur la nécessité de signer un "nouveau pacte" entre patrimoines, historiens, institutions et utilisateurs des archives.

Jean-Philippe Accart

Ouvrage édité aux Presses polytechniques et universitaires romandes, collection "Le savoir suisse"

16:31 Publié dans Accès à l'information, Archives, Histoire, Suisse, Technologie, Vie privée | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

18/04/2016

Le "cabinet de curiosités" réinventé avec WonderAlp

wonderalp.jpgWonderAlp a été lancée l'automne dernier par Claude Reichler de  l'université de Lausanne: c'est une nouvelle application d’un cabinet de curiosités interactif qui met sous un jour nouveau ces fameuses collections de curiosités des XVIIe et XVIIIe siècles.

Les objets exposés sous forme d'images proviennent  de l’ouvrage de Johann Jakob Scheuchzer  Itinera per Helvetiae alpinas regiones (1723) et de celui de Johann Gerhard Andreae, paru en 1776, les Briefe aus der Schweiz, tous deux richement illustrés. L’application comprend trois espaces : « Les dragons des Alpes », « Fossiles et cristaux », « Des plantes aux paysages » avec chacun 12 écrans ; il est possible de zoomer sur les images, accompagnées chacune d'audios. Les objets sont décrits grâce à des étiquettes. En bref, c'est à une véritable lecture enrichie (ou lecture augmentée) et une redécouverte de ces curiosités auxquelles nous sommes conviés.

Jean-Philippe Accart

L'application WonderAlp est disponible dans GooglePlay et pour iPhone et iPad

Conception de l'application par l'agence Bread & Butter (Lausanne)

20/03/2016

Le rêve de Jorge Luis Borges revisité en mode virtuel

borges.pngL'écrivain argentin Jorge Luis Borges (1899-1986) était un amoureux de Genève où il vécut enfant et où il est enterré au cimetière des Rois, près de la place de Plainpalais: une visite sur sa tombe est toujours un moment émouvant.

Il dirigea la Bibliothèque nationale d'Argentine à Buenos Aires, et fut un écrivain célèbre pour son imaginaire déroutant et complexe.

Dans un de ses ouvrages les plus connus "La Bibliothèque de Babel », il propose une description minutieuse de l'univers qu'il conçoit comme une bibliothèque, avec des pièces hexagonales interconnectées par des couloirs menant à d'autres hexagones identiques, chaque pièce étant remplies d'étagères de livres. 

Jonathan Basile, auteur newyorkais, est fasciné par l'écrivain argentin : il a décidé de recréer sur le site Library of Babel au moyen de lignes de code toutes les combinaisons possibles de lettres jusqu’à parvenir à les ranger dans les livres virtuels. Une bibliothèque virtuelle ainsi créé regrouperait l’intégralité des œuvres possibles. Une bibliothèque de Babel virtuelle infinie en somme. Une autre utopie qui ne déplairait par à Borgès lui-même, maître en la matière.

Jean-Philippe Accart

 

12:18 Publié dans Accès à l'information, Bibliothèque, Genève, Histoire, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

13/12/2015

Le plus grand livre du monde est au...Myanmar

bigbook.jpgQui ne rêve pas d'aller visiter les temples de Bagan au Myanmar, depuis l'ouverture récente du pays. Il existe maintenant une raison supplémentaire de s'y rendre, pour aller voir rien moins que le plus grand livre au monde. Situé près de Bagan, à Mandalay, il est visible à la Pagode Kuthodaw construite en 1857 par le roi Mindon Min.
 
Ce magnifique temple haut de 57 mètres est entièrement doré à l'extérieur (voir photo), donnant l'impression qu'il est en or massif. Cependant, le vrai spectacle se trouve dans les austères stupas blancs qui l'entourent. On peut y voir dans chacun d'entre eux une des 730 tablettes en marbre (729 contiennent le corps du texte, tandis que la tablette 730 décrit leur création) recouvertes sur les deux côtés d'une écriture dense. Pris tous ensemble, ils constituent le Theravāda (ou  Tipitaka) un des livres religieux du bouddhisme. Chaque stèle de marbre fait 1,1 m de large, 1,52 m de haut et 13 cm d'épaisseur, et l'ensemble constitue dans les faits le plus grand livre du monde.
 
Lorsqu'elles ont été dévoilées en 1868, chacune des 80 à 100 lignes inscrites sur les stèles était remplie avec de l'or et les stèles ornées de pierres précieuses. Mais le site fut vandalisé et dépouillé lors de l'invasion des Britanniques en 1880. Maintenant les lignes sont écrites l'encre noire et tout à fait déchiffrables.
 
Jean-Philippe Accart
 
En savoir plus sur le site Atlas Obscura et Wikipedia

16:56 Publié dans Air du temps, Bibliothèque, Ecriture, Histoire, Langues, Temps, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

22/11/2015

Welcomegrooves.de, l'insertion linguistique des migrants

grooves.pngLe programme en ligne Welcomegrooves.de lancé en novembre par la bibliothèque de Berlin-Mitte pourra peut-être inspirer les bibliothèques genevoises et suisses (et d'autres pays): il s'agit d'un programme linguistique pour les migrants, gratuit, comprenant six leçons de vocabulaire pour la communication de base. Elles peuvent être téléchargées facilement et gratuitement depuis le site www.welcomegrooves.de sur un téléphone portable comme fichier MP3 ou directement écoutées. 

Différents thèmes sont traités dans ces leçons, le mode de vie allemand, la culture allemande notamment. Les textes des leçons sont accessibles et imprimables gratuitement dans les bibliothèques, ils ont été traduits dans un nombre de langues non négligeable : en anglais, français, espagnol, russe, serbe, bosniaque, arabe, farsi, tigrinya, ourdou, somali, hausa, swahili, amharique et autres langues. 

Welcomegroove a été initié et lancé par Eva Brandecker, chercheur et producteur de la série des cours de langue ayant la particularité d'utiliser la musique pour mieux mémoriser les mots : 70 volontaires créatifs l'aident dans ce projet humanitaire d'insertion, projet qui ne bénéficie d'aucune subvention.

Les bibliothèques allemandes ajoutent ainsi une corde à leur arc social déjà bien développé.

welcomegrooves sur Internet :
- http://welcomegrooves.de
- http://blog.thegrooves.de/
- http://www.Facebook.com/thegrooves
- http://Twitter.com/thegrooves
- https://Storify.com/KuWiWege/deutschlernen-mit-den-welcomegrooves
 
Jean-Philippe Accart

13/11/2015

L'aventure humanitaire "Human Generation"

1508659_1010016825687363_1445027765399096449_n[1].jpgLe phénomène actuel des migrants atteignant l'Europe par milliers chaque jour a de quoi impressionner et frappe bien sûr tous les esprits. En octobre dernier, un groupe de huit Lausannois n'a pu résister au désir d'aller à leur rencontre et de leur apporter une aide matérielle, quelle qu'elle soit. Coup de folie ? Compassion ? Empathie ? Souhait de sortir de nos vies d'Européens protégées ? Il y a certainement un peu de tout cela à la fois dans cette action hors normes.

Avant de partir, ils créent leur association Humansnation, rassemblent de quoi remplir 3 fourgonnettes de sacs de vêtements donnés après un appel sur Facebook. L'arrivée dans les Balkans est bien sûr une épopée en elle-même, la traversée de certaines frontières, puis les rencontres avec ces migrants qui manquent de tout. Notre groupe de Lausannois se retrouve à gérer des situations délicates en Slovénie, entre les organisations humanitaires, la police, les responsables officiels... Mais leur courage ne semble pas s'arrêter, ils fournissent du pain à quelques milliers de personnes, aident à remplir les formulaires, organisent les distributions de nourriture.

Tout cela est raconté sur leur page Facebook "Human Generation" que l'on ne saurait trop conseiller de consulter tant celle-ci est un vrai journal de bord humanitaire, avec de beaux témoignages, de nombreuses photos à l'appui.

Jean-Philippe Accart

Lire la suite

21:07 Publié dans Air du temps, Histoire, Suisse, Voyage | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

18/10/2015

L'an 2000 tel qu'il était vu en 1900

800px-France_in_XXI_Century._School.jpgLe XIXè siècle a eu ses grands visionnaires et précurseurs, et à l'aune des grandes découvertes scientifiques et de l'industrialisation en cours, certains ont réussi à prévoir ce qu'ils pensaient être le monde futur : parmi ceux-ci, le Français Jean-Marc Côté dessinent en 1899 une série de 11 cartes postales qui imaginent le monde de l'an 2000.

Même si certaines de ces illustrations prêtent à sourire, elles n'en sont pas moins intéressantes. Il dessine un monde où nous prenons donc le sous marin-bus tracté par une baleine, où les parties de croquet se jouent sous l’eau, où les poules font du toboggan et où la pêche à la mouette en scaphandre est LE sport tendance à la mode. Et où l'enseignement à l'école passe par un casque sur la tête... 

Voir les illustrations de Jean-Marc Côté

Jean-Philippe Accart

22:25 Publié dans Histoire, Humour, Technologie, Temps, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

18/09/2015

Une pièce dite de Shakespeare ("Le double mensonge") analysée par ordinateur

William.jpgEn 2010 déjà, la presse anglophone et francophone faisait état d'une pièce "retrouvée" de Shakespeare, "Le Double mensonge" ("The Double Falsehood"). Un des spécialistes de l'auteur, Brean Hammond, affirmait que Shakespeare s'était associé pour l'écrire avec John Fletcher avec qui il avait déjà travaillé sur "Henry VIII" et "Les deux nobles cousins".

Suspense insupportable depuis trois siècles, très British finalement, et que nombre d'auteurs de romans policiers pourraient reprendre à leur compte...

Mais récemment, l'affaire est relancée dans un article de Melissa Healy du Los Angeles Times paru le 18 septembre s'appuyant sur une étude réalisée par deux chercheurs de l'Université d'Austin au Texas : leur étude est à la fois psychologique et informatique avec l'analyse exhaustive du texte par ordinateur. L'utilisation de la technique dite "Stylometry" permet de réaliser des mesures sur des millions de phrases afin d'analyser les redondances, le style, les termes employés et leur répétition, la place de ceux-ci dans une phrase, etc. Cette technique est utilisée également pour analyser les textes suspectés de plagiat.

Selon les auteurs de l'étude, Ryan L. Boyd and James W. Pennebaker, "le Double mensonge" est bien signée Shakespeare. Ils arrivent à cette conclusion après l'analyse par ordinateur de 54 pièces de Shakespeare et un certain nombre d'autres pièces d'auteurs de l'époque.

Jean-Philippe Accart

Suivez-moi sur Twitter : @jpaccart

13:36 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Ecriture, Histoire, Langues, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

26/08/2015

Une histoire visuelle des connaissances humaines

visuel.jpgUne des tendances actuelles du Web est la visualisation des données sous forme de graphiques interactifs, d'infographies, appelés aussi la "data visualisation" (vous en trouverez de nombreux exemples traités dans ce blog). Un spécialiste américain Manuel Lima, a mis en ligne une de ses conférences récentes sur le sujet où il montre au travers d'infographies comment les connaissances humaines sont reliées entre elles et se développent.
 
S'appuyant sur mille ans d'histoire de données cartographiques, à l'aide d'arbres de connaissances dans des domaines aussi variés que la médecine, la botanique, la littérature, Manuel Lima dresse ainsi sous nos yeux une carte vivante et dynamique des connaissances humaines. Les réseaux d'information ne sont pas loin. C'est une histoire fascinante de l'humanité qui nous est livrée.
 
Jean-Philippe Accart
 
Voir la conférence de Manuel Lima "A Visual History of Human Knowledge" 
 
Voir le site de Manuel Lima : Visual Complexity
 
L'illustration est extraite du site de Manuel Lima

08/06/2015

Le "Tombouctou Manuscripts Project" ou le sauvetage d'un patrimoine fascinant

tombouctou.jpgTombouctou a fasciné et fascine des générations entières de curieux, de lecteurs ou de passionnés d'Afrique. L'histoire des manuscrits de Tombouctou, sauvés du pillage et de la destruction par la population malienne, est exemplaire. La technologie numérique et des projets d'envergure envers cet héritage culturel inappréciable viennent à son secours depuis déjà une dizaine d'année, dont notamment le "Tombouctou Manuscripts Project" bénéficiant du support de Gerda Henkel Stiftung et de l'Université de Cape Town: traduction et numérisation de textes juridiques anciens ont été ou sont en cours de réalisation ; équipes de recherche constituées ; publications et conférences. Ce projet a révélé l'existence d'autres manuscrits dans des parties de l'Afrique telles que la Somalie ou Madagascar ou encore le Mozambique.

La bibliothèque de l'Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement (IHEID) à Genève accueille en ce moment une exposition photographique, organisée par l’Organisation internationale de la Francophonie, et qui présente des manuscrits issus de l’exceptionnel patrimoine culturel présent au Mali, notamment à Tombouctou. Des panneaux explicatifs et un film accompagnent les photographies de ces manuscrits, patrimoine de l'humanité.

 

29/05/2015

L'atelier de Gustave Courbet comme si vous y étiez ou une visite en mode numérique

courbet.pngLes musées sont de plus en plus inventifs et créatifs pour présenter leurs collections et attirer toutes sortes de publics. Jusqu'au 28 juin, le musée du Prado à Madrid propose l'exposition "Toucher le Prado", qui permet aux aveugles et aux malvoyants de découvrir six toiles de maîtres dans des conditions inédites. En février dernier, nous évoquions ici l'impact des réseaux sociaux sur les musées.

Une toute nouvelle expérience est tentée en ce moment au Musée d'Orsay qui, associé à l'opérateur Orange, propose une découverte visuelle, sonore et numérique de l'oeuvre monumentale de Gustave Courbet "L'Atelier du peintre" (qui par ailleurs vient d'être restaurée).

Durant 30 minutes, le visiteur muni d'une tablette explore l'oeuvre et les différents personnages qui délivrent leurs secrets: en orientant la tablette sur les personnages exposés on peut ainsi aller à la rencontre de Proudhon, Baudelaire, Napoléon III ou Garibaldi. Cette expérience est proposée maintenant en ligne et en 3 langues (français, anglais et italien). Partez à la découverte de cette expérience inédite !

14:30 Publié dans Exposition, Histoire, Projet collaboratif, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

09/05/2015

Le "Bodmer Lab" ou la littérature mondiale numérisée

FondationMartinBodmer.jpgUn des hauts lieux de la culture genevoise - et suisse - la Fondation Bodmer, lance un projet d'envergure qui n'a pas fini de faire parler de lui : numériser la littérature mondiale et donc, la rendre accessible à tout un chacun. 

En 50 ans, Martin Bodmer a rassemblé un nombre considérable d'ouvrages, plusieurs milliers. Afin de pérenniser cet héritage de premier ordre, la Fondation Bodmer s'est alliée avec l'Université de Genève et la Fondation Ernst et Lucie Schmidheiny pour mettre en oeuvre et réaliser le projet de numérisation qui prendra quelque 3 années. 

Ce projet fait partie du mouvement actuel des "Humanités numériques" dont il a été déjà été question sur ce blog. Le "Bodmer Lab" est l'entité qui gère ce projet dans son ensemble.

Gageons que nous reviendrons prochainement sur ce projet.

30/04/2015

L'avenir est-il prévisible dans les données du passé ?

_futuristic_city.jpgMême si vous n'êtes pas fan d'Isaac Asimov ou de science-fiction, vous aimez peut-être certaines séries télé telle "Person of Interest" dans laquelle des actes criminels sont prédictibles grâce à une machine omnisciente qui rassemble toutes sortes d'éléments sur la vie d'une personne. Une société américaine vient de mettre au point PredPol qui permet  de prévoir le risque qu’une infraction puisse être commise dans une zone géographique donnée. Tout cela vous fait penser à quelque chose ? Les révélations d'Edouard Snowden sur la surveillance intensive opérée par la CIA à l'échelle mondiale est un cas de figure récent révélateur des obsessions de notre société hyper connectée.

Cette question de la prédiction d'événements à venir est cruciale pour les gouvernements et les citoyens, ne serait-ce que pour empêcher des attaques terroristes. L'accès aux archives et aux données du passé s'avère primordial, et les algorithmes de recherche actuels sur Internet sont de plus en plus perfectionnés. Il ne faut cependant pas oublier que la majeure partie de la documentation papier et imprimée est loin d'être numérisée dans son entier, rendant ainsi les analyses très partielles. De plus, celles-ci ne peuvent être faites sans les avis croisés d'historiens, d'archivistes, d'informaticiens et de mathématiciens.

Plus d'informations sur le blog Inriality duquel ce billet est inspiré.

Illustrations par Tiphs de Devian Art "Cités du futur"

15:13 Publié dans Accès à l'information, Air du temps, Histoire, Technologie, Temps, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

14/12/2014

e-manuscripta ou les collections des bibliothèques zürichoises et bâloises dévoilées

bibel.jpgDeux bibliothèques zûrichoises - ETH Bibliothek et la ZentralBibliothekZürich - ainsi que l'UniversitätBasel Bibliothek ont lancé un projet commun pour numériser leurs collections de manuscrits et créer ainsi e-manuscripta. Livres, lettres, partitions, images, cartes sont rendues visibles à tout un chacun, pour le bonheur du bibliophile, mais également de n'importe quel quidam qui a envie de naviguer au sein de collections jusqu'à présent difficilement accessibles.

Ainsi ai-je eu le plaisir de découvrir des gravures anciennes de Suisse, mais également d'Italie et d'Allemagne, des partitions de Wagner, une Bible de 1430 (image ci-contre), une lettre de Mozart... Le voyage semble infini. L'interrogation et le site lui-même sont très simples d'accès et de consultation. A découvrir donc ! 

29/11/2014

Genève et les écrivains du Sud

202.jpgC'est à une magnifique promenade littéraire dans Genève que nous convie Bertrand Lévy avec "Genève. Voix du Sud. Ville et littérature" ouvrage paru récemment aux éditions Metropolis. Il rassemble pour cela des textes d'auteurs du Sud à la fois contemporains ou plus anciens, romands et sud-américains. Citons parmi ceux-ci : Borges, Marquez, Fuentes, Haldas, Singria ou Casanova.

Bertrand Lévy nous invite régulièrement à ce type de voyage, déjà en 1997 avec "Le Voyage à Genève". Aujourd'hui ce qui l'intéresse - et nous également - est de découvrir les "aspects méridionaux"de la ville du bout du lac au travers les yeux d'écrivains qui y ont vécu ou y ont séjourné. Il s'agit de textes issus de romans, essais, nouvelles, mémoires, poésies... Le pari de B. Lévy est réussi, découvrez grâce à lui Genève avec d'autres yeux.

Découvrez la Postface

Bertrand Lévy est maître d'enseignement et de recherche au Département Géographie et Environnement de l'Université de Genève

 

 

 

 

Gabriel García MárquezCarlos FuentesRosa RegàsGeorges Haldas Vahé GodelCharles-Albert CingriaGonzague de ReynoldCharles Ferdinand RamuzPierre GascarFama Diagne SèneBeppe Sebaste Jacques Casanova de Seingalt 

17:15 Publié dans Genève, Histoire, Humeur, Suisse, Temps | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

13/11/2014

L'histoire suisse a son dictionnaire...en ligne

DHS.jpgBelle aventure que celle du "Dictionnaire historique de la Suisse" (DHS) ! Commencée il y a 25 ans, elle s'achève par la publication récente du 13ème et dernier volume en octobre 2014. 

Quelques données et chiffres ?

- il est en 3 langues: italien, français, allemand, soit 13 volumes dans chaque langue (41 volumes au total);

- une édition romanche en 2 volumes existe : "Lexicon istoric retic (LIR)";

- 3 000 collaborateurs ont été nécessaires à sa rédaction

- plus de 40 000 entrées sont offertes;

- le DHS est la plus grande entreprise que la Confédération ait jamais financée dans le domaine des sciences humaines.

Le dernier volume français s'étend des lettres Valk à Zz: découvrez les articles illustrés sur le canton de Vaud, la commune de Winterthour, les cantons et communes de Zoug et de Zurich ; ou le peintre Félix Vallotton ; l'écrivain Robert Walser, le général Ulrich Wille ; ou les familles Zurlauben de Zoug et la dynastie des ducs de Zähringen.

Plus d'informations ici

Présentation du 13ème vol. à Lausanne, le vendredi 5 décembre 2014, 17h30, Palais de Rumine

Cherchez dans la version en ligne 

14:02 Publié dans Accès à l'information, Histoire, Projet collaboratif, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

25/10/2014

Toute l'histoire de Venise au bout des doigts

venise.jpgLa nouvelle est tombée il y a quelques jours: l'EPFL, à la pointe de la technologie, va numériser l'ensemble des archives de la ville de Venise. Soit, excusez du peu, 1000 ans d'histoire sur 80 kilomètres de rayonnages... 

Le Professeur Frédéric Kaplan (qui dirige la Chaire et le Laboratoire des Humanités Digitales de l'EPFL) explique dans une interview à la RTS que l'objectif est de rendre accessible cette information à tout un chacun. Un moteur de recherche est en cours d'élaboration sur les bords du Léman. F. Kaplan est investi dans ce projet intitulé "Venise, une machine à remonter le temps" (ou "Venice Time Machine"), projet international en collaboration avec l'Université de la "Ca'Foscari"de Venise, dont l'objectif est de modéliser l'évolution de la Sérénissime sur une période de 1000 ans.

Une des difficultés majeures est la numérisation de pages très anciennes (donc fragiles) et qui doit être réalisée page par page. A quoi s'ajoute la lecture optique de caractères également très anciens, voire écrits à la main. Le travail est encore long qui peut s'apparenter - pour la minutie et le temps nécessaire - à celui des moines copistes dans les abbayes du Moyen-Age... Il faut créer ensuite les algorithmes qui reconnaîtront les équivalences de termes entre eux, pour que les recherches futures soient pertinentes.

Bref, un beau travail scientifique en perspective pour nous permettre d'avoir toute l'histoire de Venise au bout des doigts !

23/08/2014

La mémoire orale suisse a son portail : Oral History

oral_logo_t_small.pngCette année 2014 voit le lancement d'une initiative intéressante et originale : le portail Oral History qui se veut le Portail de la mémoire orale en Suisse, avec pour objectif de recueillir toutes les initiatives en la matière, afin de les valoriser. 

Le portail actuel est déjà alimenté par un certain nombre de projets cantonaux (à Fribourg, Berne, Lucerne ou Zürich), avec des thématiques allant de l'histoire de l'art, au cinéma, aux techniques, en passant par l'industrie et la Seconde guerre mondiale. Il s'agit donc d'élaborer une collection d’histoire orale, car il n’existe pas d’institution en Suisse qui se consacre de manière approfondie à la méthode scientifique de l’histoire orale.

Le Portail est animé par les deux membres fondateurs de l’association, Dominik Schnetzer (Zurich) et Marc-Antoine Schüpfer (Genève). Tous deux ont collaboré aux deux plus grands projets d’histoire orale de Suisse, Achimob et Humem. Portail histoire orale est une association avec son siège à Genève et une agence à Zurich.

Contact

Portail histoire orale

Suisse romande

10, ch. Buisson

1202 Genève

Tél. +41 78 667 91 02

info@oralhistory.ch

schupfer@oralhistory.ch

15:48 Publié dans Air du temps, Histoire, Projet collaboratif | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

09/08/2014

Les 150 ans de la Convention de Genève à revivre en ligne

V-P-hist-00122h_462.jpgÀ l’occasion du 150ème anniversaire de la première Convention de Genève, la Bibliothèque nationale suisse (BN), en collaboration avec la Bibliothèque du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), a numérisé de nombreuses sources imprimées afin de proposer un dossier en ligne comportant plus de 500 documents.

C'est le 8 août 1864 que s’ouvrait à Genève une conférence diplomatique initiée par le futur Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et organisée par le Conseil fédéral. Les discussions aboutirent à la signature de la Convention de Genève le 22 août 1864 (intitulée la Convention pour l’amélioration du sort des militaires blessés dans les armées de campagne). La Suisse fut l’un des douze pays à la signer. On connait la suite de cette histoire qui lança véritablement la Genève humanitaire.

Dossier en ligne sur le site web de la Bibliothèque nationale : http://www.nb.admin.ch/themen/04114/04670/index.html?lang... 

Image de la 1ère page de la Convention: http://www.icrcvideonewsroom.org/icrc150/content/index.asp

16:14 Publié dans Bibliothèque, Genève, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | |  Facebook

17/07/2014

Les "Humanités" deviennent numériques

manuscrit.pngPeut-on voir un renouveau des sciences humaines et de la recherche dans ce domaine avec l'arrivée du numérique ? Des objets d'études (ouvrages, documents, notes...) au sens ou contenu difficilement exploitables - car abîmés par le temps - le deviennent maintenant grâce à la technologie numérique. Ainsi, il est possible de déchiffrer un document datant de plusieurs siècles qui a été brûlé ou déchiré, en analysant sur ordinateur le support dudit document où des traces d'écriture peuvent être retrouvées et transcrites.

Lire la suite

22:20 Publié dans Air du temps, Histoire, Projet collaboratif, Technologie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook