Le blog de Jean-Philippe Accart, biblioblogueur - Page 8

  • Scriptorium : la presse suisse en cours de numérisation

    Imprimer

    C'est la Bibliothèque nationale à Berne qui pilote la majorité des projets de numérisation des journaux en Suisse, avec des partenariats publics et privés. Parmi ceux-ci :

    - Schaffhauser Nachrichten,
    - Il Grigione italiano,
    - Le Nouvelliste, Feuille d'Avis du Valais, Le Rhône...

    La BN est également partenaire du journal Le Temps qui propose les archives historiques de 3 quotidiens.

    Le 7 décembre, le dernier en date des projets a été lancé, le Scriptorium, projet de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. une plateforme dédiée aux anciennes parutions des principaux journaux vaudois. La première étape de cet ambitieux  projet est la mise en ligne de l'ensemble des numéros de /24 Heures/ et de son ancêtre la /Feuille d'avis de Lausanne/, édités de 1762 à fin 2001. Soit plus d'un million de pages !

    Le mouvement de numérisation de la presse suisse est bel et bien lancé !

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Découvrir les savoirs...du Web

    Imprimer

    savoirs_du_web.pngVoici un nouvel opus fait pour nous aider à décrypter le Web et ce qui y circule. Composé à partir de dossiers mis en ligne dans le cadre du " diplôme Stratégie Marketing, Communication et e-business " du professeur Michelle Bergadaà à l'Université de Genève, cet ouvrage mêle étroitement les notions d'économie numérique et économie de la connaissance. Chaque dossier - que l'on peut retrouver sur le site e-sens - est composé de plusieurs rubriques (un éditorial, une analyse, une interview, un cas pratique, une fiche technique).

    Plusieurs thèmes sont traités : le Web sémantique ou le passage de l'information à la connaissance ; la curation avec des outils tels que Pinterest, Paper.li, Scoop.it et Pearltree ; le crowdsourcing ou comment tirer profit d'une communauté virtuelle ; le cloud computing, c'est-à-dire rester mobiles et connectés ; Facebook et l'avenir du e-marketing ; la géolocalisation ; les e-Pétitions et la démocratie directe (avec les cas de la Suisse et de la France) ; le phénomène du buzz en entreprise.

    L'optique prise est carrément celle du marketing et de la communication dans le monde de l'entreprise.

     

    Les Savoirs du Web / Pierre-Jean Benghozi et Michelle Bergadaà, Bruxelles, De Boeck, 2012. (Collection Le Point sur... e-business & e-communication).- ISBN 978-2-8041-7093-6. 12 euros. 

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • La journée suisse des Archives et la démocratie

    Imprimer

    archives%202.jpgAvez-vous déjà visité un service d'archives ? Connaissez-vous les missions et les tâches des archivistes ? Alors ne manquez pas la Journée suisse des Archives qui se déroule pour la 4ème fois samedi 3 novembre prochain, et permet de découvrir l'ensemble très riche que constitue le patrimoine documentaire suisse. Tous les cantons participent à cette action.

    Les services d’archives publiques sont une nécessité dans une société démocratique, ils permettent de constituer une documentation sur les activités politiques, sociales et économiques. Ils sont  des instruments au service de la société et de l’Etat de droit. 

    A Genève, ce sont les Archives d'Etat qui ouvriront leurs portes. Alors, profitez-en, venez découvrir un monde méconnu.

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • e-sens ou l'e-ssentiel du Web

    Imprimer

    logoesens.jpgMe voilà avec un nouveau défi : être le rédacteur en chef et donc gérer les dossiers du site e-sens, site créé il y a une dizaine d'années par les professeurs Michelle Bergadaa (Université de Genève) - connue aussi pour ses travaux sur le plagiat à l'université - et Pierre-Jean Benghozi (Ecole Polytechnique de Paris) dans le cadre du diplôme de Stratégie Marketing, communication & e-business.

    Comprendre et produire le Web 2.0 ou Web social, tel est l'objectif de e-sens : chaque année, les étudiants produisent 8 dossiers sur des thématiques variées (le rôle du journaliste ; la curation ; Facebook...), dossiers réunis ensuite sous forme d'un ouvrage publié chez l'éditeur De Boeck dans la collection "Le point sur le e-business & la e-communication". Le dernier ouvrage "Les savoirs du web" sera présenté lors d'une table ronde le 26 octobre prochain à l'UNIGE. (Pour s'inscrire, suivre ce lien).

    Le site e-sens est par ailleurs un site riche de contenu pour ceux qui s'intéressent au marketing et aux réseaux sociaux.

  • Le succès de l'Association genevoise des professionnels de l'information documentaire

    Imprimer

    AGBD, logo, bibliothèques, GenèveL'AGBD représente les professionnels de l'information et des bibliothèques sur le canton de Genève, et vient de fêter ses 40 ans le 27 septembre dernier, au bord du lac comme il se doit. Cette fête fut sponsorisée par la Ville de Genève, le Rectorat de l'Université de Genève, la Commune de Collonge Bellerive et celle du Grand Saconnex : le Comité AGBD les remercie vivement.

    Plus de 300 professionnels sont membres, et l'Association est présente dans toutes les grandes institutions du Canton. Elle organise des conférences, participe au Prix romand de bibliothéconomie, est représentée dans plusieurs instances internationales et publie une revue depuis 33 ans, Hors Texte. Elle vient d'ouvrir à l'occasion de ses 40 ans sa page Facebook !

    Que souhaitez à l'AGBD ? Une longue vie, et de nombreux nouveaux membres !

    Site web de l'AGBD   

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires
  • Des réseaux sociaux "de bon goût"

    Imprimer

    imagesCA0FHHIW.jpgLes réseaux dits "sociaux" ne le sont pas toujours... Pour preuve, le lancement récent de sites faits pour les "happy few" (quelques milliers de personnes...) et non pas pour le vulgum pecus comme sur Facebook par ex. avec ses 950 millions d'abonnés...Best of All Worlds en est l'exemple-type : lancé en août dernier par le Suédois Erik Wachtmeister, BAW vise 1% du sommet d'Internet. Selon son créateur, il s'agit d'un "club de bon goût". Il accueille pour l'instant 25 000 adhérents triés sur le volet.

    Attractive World est un site de rencontres français haut de gamme : 260 000 personnes déboursent 60 euros par moi (800 000 ont été refusés...).

    Il va sans dire que les grandes marques sont très intéressées par ces réseaux chics pour diffuser leurs publicités. "De bon goût" bien sûr.

    Extraits du Monde Le Magazine du 8 septembre 2012 et Elite Daily du 18 septembre 2012  

  • Corinna Bille ou la magie du rêve

    Imprimer

    ALS_Bille.jpgLe 29 août dernier, Corinna Bille aurait eu 100 ans. Il y a peu de voix aussi originale dans la littérature, surtout au travers de ses célèbres "Carnets de rêves" au nombre de vingt, et détenus - comme presque tout ce qu'elle produisit - par les Archives littéraires suisses, département de la Bibliothèque nationale à Berne.

    Comme l'indique Stéphanie Cudré-Mauroux, conservatrice du fonds C. Bille, "ce fonds est exemplaire de par ses dimensions et son exhaustivité : réunissant la totalité des manuscrits de S. Corinna Bille, il comprend en outre 43 albums de documents, 20 précieux «Carnets de rêves», le dossier protéiforme du Vrai Conte de ma vie, une collection iconographique d'une très grande beauté et, bien sûr, les lettres reçues par l'auteur : avec, parmi tant d'autres, celles de Marcel Arland, Edmond Bille, Georges Borgeaud, Paul Castella, Maurice Chappaz, Albert Chavaz, Jacques Chessex, Bertil Galland, Jeanne Hersch, Philippe Jaccottet, Pierre Jean Jouve, Ella Maillart, Gérard de Palézieux, Jean Paulhan, Alexis Peiry, Anne Perrier, Grisélidis Réal, Gonzague de Reynold, Alice Rivaz, Gustave Roud, Philippe Soupault...

    Découvrez ou redécouvrez Corinna Bille :

    - dans le Dictionnaire historique de la Suisse

    - dans Culturactif

    - sur le site de la RTS avec 14 clips vidéos

  • Solidarité intergénérationnelle

    Imprimer

    bibliothèque, solidarité integénérationnelleQuel lieu plus approprié que la bibliothèque pour créer, recréer le lien intergénérationnel ? C'est l'objet d'une nouvelle publication de la Fédération internationale des bibliothèques à laquelle j'ai participé. En résumé, existe-t-il un autre lieu physique que la bibliothèque dans la cité où différentes générations - des plus petits aux plus âgés - peuvent lire, se rencontrer, échanger, partager et s'informer ? La bibliothèque concentre un certain nombre de possibilités à exploiter pour rendre ce lien intergénérationnel effectif.

    De nombreux bibliothécaires l'ont compris et font vivre le « lieu-bibliothèque » dans cette perspective, avec l'acquisition de supports d'information diversifiés, des animations ciblées, la tenue d'expositions ou de conférences, la venue d'auteurs. La bibliothèque et le bibliothécaire sont en train de rénover complètement le concept même du « lieu-bibliothèque », en le réinventant, en lui donnant une ou des dimensions supplémentaires, en parallèle avec les réseaux de l'information. Outre une vue d'ensemble de la bibliothèque comme lien social et intergénérationnel, ma contribution à cet ouvrage s'attache à donner différents exemples des mutations actuelles dans les bibliothèques. 

    Voir le sommaire de l'ouvrage

     

    INTERGENERATIONAL SOLIDARITY IN LIBRARIES /
    LA SOLIDARITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE DANS LES BIBLIOTHÈQUES

    Ivanka Stricevic and Ahmed Ksibi (Eds.)

    Berlin/Munich: De Gruyter Saur, 2012

    ISBN: 978-3-11-028098-2

    (IFLA Publications 156)

  • Swissbib, un outil de recherche suisse sur Internet

    Imprimer

    swissbib.jpgVous recherchez une information plus pointue que celle que vous trouvez en général sur Google ? 880 bibliothèques suisses collaborent et mettent en ligne un outil de recherche commun, Swissbib, soit 18 millions de références au total.

     

    Suite à une recherche (un nom d'auteur, un lieu, un titre...), les résultats s'affichent et indiquent  dans quelles bibliothèques se trouvent les documents dont vous avez besoin. La demande ou réservation se fait ensuite directement auprès des bibliothèques.

    Swissbib est le fruit d'une coopération entre les bibliothèques universitaires suisses et la Bibliothèque nationale. Coordonné par la Bibliothèque universitaire de Bâle, le projet s'inscrit dans le programme d'innovation et de coopération des hautes écoles de Suisse « E-lib.ch : Bibliothèque électronique suisse ».

     

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Le jour où j'ai quitté Twitter

    Imprimer

    Avez-vous un compte Twitter ? Combien de personnes suivez-vous et combien vous suivent ? Avez-vous réfléchi au jour où vous allez quitter ce réseau social et à ce qui va se passer ? Vos nombreux followers vont sûrement réagir : quoi, tu nous laisses tomber, nous qui aimons tant tes remarques fines, ton humour acéré, ton sens de la répartie en 140 caractères... nous abandonner comme cela sur le bas-côté c'est pas cool ! En fait, derrière tous ces comptes Twitter, il y a des êtres humains et peut-être l'oublie-t-on trop souvent... Alors, prêt à vous lancer dans la grande aventure de ne plus être sur les réseaux sociaux et redevenir "normal", "comme avant" ? Ou est-ce que ne n'est pas possible tant vous êtes accro ? Le temps des vacances est peut-être propice à un décrochage...Réfléchissez...

    Me suivre sur Twitter (que je n'ai pas encore quitté, seulement le temps des vacances).

    Lien permanent Catégories : Air du temps 2 commentaires
  • Tout Rousseau à portée de clic

    Imprimer

    rousseaucontrat.jpgVous l'aviez peut-être rêvé, espéré... et bien c'est fait, toute l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau sera à portée de clic dès le 10 juillet sur le site http://www.rousseauonline.ch : soit, pour être précis, l’ensemble de ses oeuvres dans leur première édition de référence en 17 volumes et près de 9000 pages, voulue par l’auteur et publiée à Genève entre 1780 et 1789.

     

    rousseauonline.ch est une initiative d’infoclio.ch, le portail suisse des sciences historiques dont nous avons déjà parlé sur ce blog. Grâce à une collaboration avec la Bibliothèque de Genève et du projet e-rara.ch, chaque numéro de page est relié par hyperlien à une image haute définition de la page originale. Le professeur Joseph Gallanar est l'artisan de la présente édition numérique établie à partir d’une copie privée de l’original.

     

  • L'Internet...des objets

    Imprimer

    une-143x94.jpgRégulièrement, nous nous faisons l'écho des avancées de la technologie sous toutes ses formes, et notamment de la technologie mobile avec ses applications pour les services d'information et les bibliothèques.

    La technologie NFC est la dernière en date et semble prometteuse : une simple puce sur le téléphone portable qui contient les informations nécessaires et se connecte à un terminal, et il est possible de régler ses achats en magasin avec celui-ci, de monter dans un train, un avion ou un bus, la carte d'embarquement ou le ticket étant chargés. D'autres développements sont en cours, pour la délivrance de billets (de concerts, de matchs...) ou dans les musées pour l'interaction avec le visiteur. NFC permet l'échange d'information à courte distance d'un objet avec Internet. Il suffit de placer l'objet devant un capteur NFC pour qu'Internet saisisse automatiquement les informations de l'objet.

    Cette technologie verra des développements supplémentaires dans le futur, et ce dans de la branche des services. NFC permet de suivre la traçabilité d'un objet, livre ou autre. Elle permet aussi d'aider des personnes à s'approprier plus facilement un ordinateur par exemple. Nul doute que développeurs et professionnels de l'information pourraient être très inventifs.

     

     

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Google et le "Mundaneum"

    Imprimer

    mundaneum02.jpgVous ne connaissez peut-être pas « Le Mundaneum » à Mons en Belgique. Paul Otlet et Henri La Fontaine, deux juristes belges visionnaires de la fin du XIXè et du début du XXè, ont l'idée de rassembler tout le savoir du monde contenu dans les bibliothèques sous forme de fiches cartonnées avec des références de documents.

    En 1910, ils créent le Mundaneum visant à rassembler toutes les connaissances et les classer selon un système qu'ils mettent au point, appelé la Classification décimale universelle (UDC). Ils constituent ainsi un gigantesque répertoire d'environ 12 millions de fiches donnant la possibilité de localiser des documents dans tous les types de bibliothèques du monde entier. Le rêve de Paul Otlet était que chacun, depuis son domicile, puisse accéder à des informations. Cela vous fait penser à quelque chose ? Internet, et notamment les moteurs de recherche, reposent sur le même principe, principe qui a donc été déjà réfléchi à la fin du XIXè siècle...

    Le Mundaneum a été conçu comme le centre d'une ville nouvelle. Il est maintenant situé à Mons (Belgique) et a réouvert après travaux en 1998 : c'est un véritable témoignage de l'histoire de la collecte de données et de l'information (http://www.mundaneum.be/).

    Last but not least, le 13 mars 2012, le moteur de recherche Google reconnaît l'oeuvre de Paul Otlet et Henri La Fontaine. Le premier ministre belge Elio Di Rupo annonce un important partenariat entre l'Université de Gand et le Mundaneum sponsorisé par Google : des conférences et des expositions seront ainsi soutenues, ainsi que d'autres manifestations. Ce n'est pas le seul élément de l'histoire de l'information que Google soutient: au cours des dernières années, Google a aidé à se souvenir du 60e anniversaire de Léon, le premier ordinateur d'entreprise et de Colossus, le premier ordinateur programmable électronique. Google a dit: « Il est tout aussi passionnant de redécouvrir nos propres racines ».

    Blog « Google et Europe politique »: http://googlepolicyeurope.blogspot.com/

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Internet comme une immense bibliothèque

    Imprimer

    vu%20lu%20su.jpg

    Jean-Michel Salaün est enseignant-chercheur en sciences de l'information au Collegium de Lyon et professeur à l'Université de Montréal. Il est l'auteur de Vu, lu, su, les architectes de l'information face à l'oligopole du Web, paru aux éditions La Découverte. Ce n'est pas son premier opus, il a également étudié les rapports du marketing, de l'économie et de l'information et a publié l'an dernier une "Introduction aux sciences de l'information" en collaboration avec Clément Arsenault. Le titre un peu étrange "Vu, lu et su" recouvre une approche propre à l'auteur, celle d'une étude documentaire du web, une étude du web sous l'angle du document. Le web permet la création (ou la re-création), la publication et la diffusion d'un nombre étendu de documents, dits numériques.  L'intérêt de cette approche est le rapprochement qui est fait entre Internet et les bibliothèques, en tant que lieux de savoirs et de collecte d'informations. 
    Bien entendu, Internet est bien différent d'une bibliothèque, de par justement la nature des documents proposés. JM Salaün explique très bien son point de vue dans une interview récente du France Culture (voir la vidéo de l'auteur : "Une approche documentaire du web") et également son bloc-notes.

    Jean-Michel Salaün interviendra en juin prochain à l'Université de Lausanne lors du module "Médiation d'information" que j'organise conjointement avec l'Université de Berne.

     

     

  • J'ai rencontré mon fils sur Facebook

    Imprimer

    Fb.pngQui, parmi les parents actuels, ne s'est pas trouvé confronté au fait que leurs enfants refusent d'être amis avec eux sur Facebook... ? C'est l'objet d'un article assez amusant et tellement vrai paru dans l'hebdo Telerama en décembre dernier.

    En quelques mots, c'est l'histoire d'Emannuelle Hemon qui travaille dans une agence de pub à Paris, a deux enfants Pénélope et Oscar, et un mari Jacques. Emmanuelle n'est pas peu fière d'avoir ouvert sa page Facebook bien avant ses enfants, et elle compte maintenant 600 "amis". Pénélope, 18 ans a 400 amis et Oscar, 14 ans, 240. Tous les trois sont un peu "peinés" pour Jacques qui n'a "que" 104 amis... Toute la famille d'Emmanuelle (oncles, tantes, cousins...) est sur Facebook, ainsi que les grands-parents, Jacques et Christiane, 83 et 85 ans, avec respectivement 14 et 16 amis. C'est une famille ouverte, qui vit en harmonie.

    Pour Pénélope, elle trouve "cool" d'être tous ensemble sur Facebook, mais elle interagit assez peu avec les plus vieux, car il n'ont pas la même manière d'utiliser le réseau". Emmanuelle n'a jamais "demandé" à ses enfants d'être leur "amie", c'est "leur choix d'être amie avec leur mère". Une "charte de bonne conduite" a été décidée : elle ne mentionne jamais ce que ses enfants font avec ce réseau, mais elle regarde de temps en temps et leur signale d'enlever telle photo où ils sont en maillot de bain ou en train de fumer une étrange cigarette... Si la cohabitation devient insupportable, il est toujours possible de changer les paramètres de confidentialité, de créer une liste d'amis privilégiés ou de créer un autre compte.

    Nathanael, 25 ans, a pour sa part créé un groupe "Ma mère est sur Facebook" pour discuter avec ses amis des relations intergénérationnelles. La solution ultime pour les ados qui ne veulent pas rencontrer leurs parents sur Facebook ? Quitter Facebook et rejoindre d'autres réseaux sociaux ou créer leur blog.

    Et vous, êtes-vous ami(e) avec vos enfants sur Facebook ?

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Nouveau ! : le "Mémento de l'information numérique" en librairie

    Imprimer

     

    Jean-Philippe Accart et Alexis Rivier, Paris, Edition du Cercle de la Librairie, 2012

     

    Memento.jpgQu'est-ce que ce « nouveau monde » numérique ? De quoi est-il constitué, comment l'aborder, le comprendre, l'intégrer ? Comment rechercher l'information numérique et trouver les points d'entrée multiples sur Internet ? Une fois produite ou fournie, que devient cette information ? On ne peut parler d'information numérique sans évoquer les questions de droit et d'économie qui y sont attachées, ainsi que de la société de l'information en général.

    Ce mémento reprend et développe ces différents points, donne des pistes de réflexions, mais également des outils d'appréhension et de compréhension de l'environnement numérique actuel. S'adressant plus particulièrement aux professionnels de l'information et des bibliothèques, il concerne aussi un public plus large, débutant sur les réseaux ou confirmé, étudiants et enseignants. Sa forme concise et synthétique permet d'aborder toutes les dimensions de l'information numérique.

    Voir aussi : http://www.jpaccart.ch

    Le livre sera présenté au Salon du Livre de Paris le lundi 19 mars au cours d'une table ronde

     

     

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • ‎125 écrivains désignent les Top Ten de la littérature

    Imprimer

    topten.jpg125 écrivains américains et britanniques, parmi lesquels Norman Mailer, Ann Patchett, Jonathan Franzen, Claire Messud,et Joyce Carol, Oates ont désigné leurs top ten de la littérature mondiale parmi plus de 500 oeuvres.

    Un système de points est attribué et permet un classement par auteur, oeuvre et siècle etc.

    On ne s'étonnera pas de trouver en tête de liste William Shakespeare. Si Flaubert ou Nabokov y figurent, plus étonnant est de ne pas trouver Proust.

    Ces résultats sont bien évidemment partiels, on trouvera plus de détails et le mode de sélection et classement sur ce site Brainpickings ou dans l'ouvrage ci-contre.

    Pour exemple :

    1. William Shakespeare - 11
    2. William Faulkner - 6
    3. Henry James - 6
    4. Jane Austen - 5
    5. Charles Dickens - 5
    6. Fyodor Dostoevsky - 5
    7. Ernest Hemingway - 5
    8. Franz Kafka - 5
    9. (tie) James Joyce, Thomas Mann, Vladimir Nabokov, Mark Twain, Virginia Woolf - 4

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • 260 portraits filmés de personnalités romandes à visionner : découvrir Plans Fixes

    Imprimer

    simenon.jpgL'association Films Plan-Fixes produit et propose des entretiens filmés avec 260 personnalités romandes dont Alain Tanner, Philippe Jaccottet, Anne-Lise Grobéty, Georges Simenon....

    Les films sont réalisés en cinq plans fixes tournés sans reprises ni coupures sur pellicule 16 mm noir et blanc, en un seul lieu et en une seule journée. Ils durent 50 minutes. Les originaux image et son sont déposés au Centre d'archivage de la Cinémathèque suisse.

    L'association «Une Mémoire suisse romande» avec l'appui de l'UNIL et de l'EPFL a participé à ce projet lancé par le journaliste Michel Boryen en 1977.

     

    Pourquoi s'en priver ! Découvrir Plans Fixes

     

     

     

  • La vie secrète de vos données personnelles

    Imprimer

    network.pngQu'arrive-t-il  à vos données personnelles qui circulent sur Internet ? 28.000 messages MMS - avec photos, vidéos, données vocales... - sont envoyés dans le monde chaque seconde, et les compagnies de téléphonie mobile enregistrent une grande partie des métadonnées qui voyagent avec elles, comme le lieu, l'identité du récepteur, la quantité de données transférées,le temps passé et le coût de la transmission. L'utilisateur moyen a 736 données personnelles qui sont collectées chaque  jour..., et les différents prestataires de service conservent ces informations entre 12 et 60 mois (soit 4 années). Ces données finissent, au bout de quelque temps, par dresser l'identité numérique de tout individu.

    Michael Rigley, étudiant en graphisme, a représenté de manière très visuelle dans une vidéo commentée, Network, cette construction de l'identité numérique qui se dessine à notre insu... Le commentaire conclut sur le fait que l'Internet global est devenu l'Internet personnel.

    Lien permanent Catégories : Air du temps 1 commentaire
  • La belle aventure du Dictionnaire historique de la Suisse (DHS)

    Imprimer

    DHS.jpgUn pays, une nation se définissent par rapport à leur géographie, la langue parlée, les institutions politiques... Dans le cas de la Suisse, la question est plus complexe au vu de sa diversité : en effet, la Suisse n'est pas un pays que l'on définit par son unicité, mais à l'inverse par la diversité de ses 26 cantons, sa multiculturalité, ses 4 langues... Rien de mieux finalement que de faire référence à son histoire au coeur de l'Europe. Rien de moins pour cela qu'une encyclopédie, soit le Dictionnaire historique de la Suisse, belle aventure toujours en cours d'édition et de réactualisation depuis 1988.

    Le DHS est publié à la fois sur papier et en ligne, en allemand, français et italien. En 2014, il devrait compter 36 000 articles en 13 volumes... Une édition réduite du dictionnaire existe en romanche sous le titre de Lexicon istoric retic (LIR).

    Belle aventure, ne trouvez-vous pas ?

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Web culture

    Imprimer

    web_culture.jpgVous savez ce qu'est le streaming, un troll, ou un kikoolo ? Tous ces termes ont bien sûr une explication, que vous pourrez trouver dans l'ouvrage détonant écrit par deux jeunes journalistes, Titiou Lecoq et Diane Lisarelli consacré à la Web culture *. Nous vivons maintenant environnés par le Web, emails, Google, réseaux sociaux...difficile de s'en passer ! Alors, mieux comprendre cet environnement n'est pas inutile, et pourquoi pas avec humour. Qui dit encyclopédie, dit aussi un peu plus qu'une simple définition, mais un article qui explique le terme, le contexte etc. Une centaine de termes du Web sont ainsi passés au crible et décryptés pour nous : savoir que Facebook n'est pas très utilisé par les Japonais contrairement aux Français par ex..., ou que le mot "spam" trouve son origine dans la Seconde guerre mondiale. La Web culture a encore de beaux jours devant elle.


    ENCYCLOPÉDIE DE LA WEB CULTURE de Titiou Lecoq et Diane Lisarelli. Paris, Robert Laffont, 258 p., 23 euros

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Les maisons d'écrivains : où les créateurs créent

    Imprimer

    writershouses_edgarallanpoe1.pngLe site newyorkais Brainpickings (que je vous recommande pour son originalité), met l'accent dernièrement sur les maisons d'écrivains et la fascination qu'elles exercent sur le public en général, et les lecteurs en particulier. Pour beaucoup, lors d'un voyage ou d'une excursion, la visite d'une maison d'écrivain est un passage obligé : Einstein à Berne, Dürrenmatt à côté de Neuchâtel, Proust à Illiers-Combray, Voltaire à Ferney, Balzac à Paris, Rabelais en Touraine,... la liste est infinie.

    Pour ma part, visiter les magnifiques résidences style colonial d'Hemingway à Key West ou à La Havane représente un souvenir inoubliable : la silhouette de "Papa" un verre de whisky à la main, un chien à ses pieds, installé sur son canapé en vieux cuir est presque palpable. Un autre souvenir encore plus mémorable est la visite à Moscou des maisons de Pouchkine, Tolstoï, Gorki,... toutes superbement restaurées et qui nous plongent instantanément en plein XIXème siècle.

    Cette fascination est parait-il dûe au lieu qui permet à la création d'émerger et qui représente un facteur d'attraction certain. Alors pensez-y, le temps des vacances peut aussi être celui de découvertes particulières.

     

  • Made in Genève : livres d'artistes au Musée d'Art et d'Histoire

    Imprimer

    Made-in-Geneve.jpgCette exposition traite de l’objet livre, le livre hors norme, et porte un regard critique sur le développement des éditions d’art. Pour celles et ceux qui ne le savait pas, la Bibliothèque d’art et d’archéologie de Genève collectionne des livres d’artiste et des livres-objets inventés, créés et fabriqués à Genève. Ainsi, Boabooks, maison d’édition spécialisée dans les livres contemporains et les multiples, fondée en 2007 par Izet Sheshivari ; Héros-Limite, maison d’édition créée en 1994 par Alain Berset, qui revendique l’écriture, la poésie, la musique en liaison avec l’acte typographique comme pratique artistique ; les Éditions nomades, inaugurées en 1976 par Thierry Bourquin, artisan de livre unique ; B.ü.L.b comix, maison d’édition indépendante d’art séquentiel et de bande dessinée contemporaine, fondée en 1996 par Nicolas Robel, Mathieu Christe et Heidi Roethlin ; Attitudes, structure artistique indépendante qui produit des expositions et des livres, créée en 1994 par Jean-Paul Felley et Olivier Kaeser.

    L'exposition se tient jusqu'au 31 mai 2012. Plus d'informations, ici.

  • Rarissima, une exposition virtuelle

    Imprimer

    snoeck-142x200.jpgPas besoin de courir, de faire la queue, voici une exposition qui vient à vous, avec un nom alléchant : "Rarissima". Il s'agit des dernières oeuvres littéraires numérisées et acquises par la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. Livres anciens, livres d'artistes, manuscrits, reliures rares... certains documents remontent au 16ème siècle et à moins d'être un chercheur chevronné et montrant patte blanche, vous auriez très peu de chances de les consulter.

    En vrac, une édition rare de Lamartine, les Deux vieilles demoiselles de Ramuz, des lettres d'Artaud... à découvrir donc.

  • Les Humanités digitales

    Imprimer

    Cuzco2.jpgMettre un peu d'humain dans ce monde numérique qui nous entoure, telle est la traduction possible et simplifiée de ce concept dont on commence à parler. L'Université de Lausanne met en place tout un programme en ce sens depuis une année, et fait appel au Fond national de recherche. Les Humanités digitales sont à la conjonction des sciences humaines et de l'informatique, elles étudient l'impact des technologies sur l'héritage culturel de l'humanité dans son ensemble, les institutions de la mémoire, les bibliothèques et les musées.

    Une traduction concrète est la numérisation en cours du patrimoine de l'humanité. Citons en vrac, les Manuscrits de la Mer Morte, des Codex très anciens, une cartographie sur le Web en cours des sites archéologiques avec ArchAtlas, les photographies de Hans Steiner... mais la liste est longue et s'allonge de jour en jour.